Transparence, fluidité, modernité.
Pour profiter pleinement de ce décor d'eau et de montagnes, nous avons imaginé trois petits immeubles aux lignes très graphiques, trois épures s'ouvrant largement sur un environnement d'exception.
Plusieurs axes ont guidé notre réflexion :
- prendre en compte le paysage exceptionnel : préserver le cadre naturel et les grands arbres, l'harmonie liée à la présence du lac, du jardin, de la vue sur le parc de l'Impérial…
- profiter de la lumière tout en protégeant du soleil et des regards : terrasses abritées, débords de balcons, brise-soleil, stores… L'architecture affirme la grande perméabilité entre intérieur et extérieur, et l'ouverture des logements sur le soleil, la lumière, les vues et bien sûr le végétal. Pierre, bois, et surtout verre, des matériaux qui font la part belle à la lumière.

Les Villas s'inscrivent en transition entre un urbanisme radical de tours et un tissu plus aéré de villas bourgeoises. En accord avec les orientations urbaines de la Ville d'Annecy, le projet veut réouvrir les continuités interrompues entre le lac et les rues de second jour.
En s'appuyant sur les prescriptions du paysagiste, une attention particulière a été portée au traitement végétal des limites entre espace public, espace collectif, et espace privé.

 

SHON : 2280 m²
SHA : 1941 m²
Coût travaux : 3,474 M€ HT
Maître d'ouvrage : CERIM
Maîtrise d'oeuvre : Brière Architectes (architectes), Plantier (structures), Cetralp (fluides), Macian (économiste), Humblot (paysagiste)
Livraison juillet 2002
Mission base + OPC

Démarche HQE

Le projet privilégie quelques thèmes issus de la Démarche HQE notamment dans la recherche d'une relation harmonieuse du bâti avec son environnement :
- valorisation des apports solaires gratuits dans les logements.
- optimisation de l'éclairage naturel et des vues.
- traitement des espaces verts : terrasses végétalisées apportant des effets régulateurs sur le microclimat, créant un confort d'utilisation des terrasses plein sud.
- préservation de la perméabilité des sols en optimisant l'emprise des sous-sols et du bâtiment pour privilégier le végétal en pleine terre dans le coeur d'ilôt.
- utilisation de matériaux durables à base de matières premières renouvelables ou de matières recyclées (pierre, zinc, bois notamment).
- gestion de l'énergie, confort hygrothermique : approche bioclimatique de l'implantation des bâtiments.
- utilisation de vitrages performants à forte résistance thermique minimisant les déperditions.